10. mars, 2019

Cette page date de 2011, et plus de 7 ans après le "pourquoi" (2ème article "NDE") voici le "comment

Préambule: Un voyant n'est pas forcément un initié, surtout au sens moderne du mot. Les différences entre initié, gourou et éveillé sont développées dans connaissance cachée. Des perceptions extrasensorielles peuvent co-exister avec chacun de ces 3 états, mais elles peuvent aussi en être séparées, notamment chez les gens qui font commerce de ces perceptions spéciales. Entrons maintenant dans le sujet de cet article et du suivant.

Il y a autant de perceptions extra-sensorielles et de formes de voyance que de voyants, et même si l'on peut regrouper en catégories, chaque voyant, chaque investigateur de l'invisible a son système, son truc, sa spécificité, ses domaines de prédilection.

Ma perception de la mémoire universelle ou "mémoire de la nature" me fait percevoir avant tout des évènements et même des scènes dans les cas où j'arrive a percevoir l'évènement sous la dépendance d'une voire plusieurs des grandes lois universelles décrites dans Egrégore: définition.

Mais 2 paramètres ne sont jamais perçus directement, ce sont l'espace et le temps, traduction: le lieu et la date de l'évènement passé ou futur. C'est logique dans la mesure où la mémoire de la nature n'étant pas physique, n'est plus dans l'infralumineux où la dimension temps et les 3 dimensions d'espace s'appliquent. D'ailleurs, l'article de la revue "Ciel et Espace" sur l'univers holographique que je cite sur Initiés indépendants laisse sous-comprendre pourquoi la dimension temps serait inopérante dans le quantique, ainsi que les dimensions d'espace qui seraient, elles, élastiques par rapport à celles de notre bonne vieille Terre.

Donc, lorsque je "vois" quelque chose, je ne peux le dater que par déduction culturelle, d'après les vêtements des gens ou l'architecture, la flore et la faune, l'extrapolation d'évènements en cours etc...

Cela peut-être la source de certaines erreurs. Par exemple, il existe des ruines, preuves ces 2 photos ci-dessus et ci-dessous prises à Ollantaytambo au Pérou, où l'on voit encore des pierres de plusieurs tonnes avec jusqu'à une douzaine de parois complexes si bien ajustées sans ciment qu'aucun brin d'herbe n'arrive a pousser entre.. Dans la mémoire de la nature, on peut voir ces beaux monuments géants entiers et la vie autour. Mais s'il se fie à la préhistoire officielle pour le dater, le voyant de l'Akasha va se réfugier alors sur une autre planète d'un autre système solaire dont les habitants seraient venus sur Terre pour aider les humains à construire ces merveilles. Par contre s'il rentre le paramètre "cataclysme il y a 12000 ans ayant détruit une civilisation très technologique qui a pu faire ces pierres inimitables actuellement", il pourra localiser et dater ce qu'il voit soit juste avant ce cataclysme, soit entre ce cataclysme et un autre plus petit il y a 6000 ans connu sous le nom de "Déluge". Rares sont en effet les voyants qui voient les dates, en fait ils les déduisent de ce qu'ils voient.

Mon premier livre paru il y a bientôt 3 décennies est une bonne expérimentation de ce phénomène. La plupart des évènements que j'avais prévu se sont réalisés MAIS en version atténuée, 1ère harmonique, voire même à peine matérialisés, seconde harmonique. J'ai consacré une page spéciale à l'analyse de ces prédictions avec en bonus quelques rectifications Mise à jour1er livre. Maintenant, comment se présentent à mon esprit ces scènes et évènements? L'article suivant donne un début de réponse.......