La preuve tangible: de la poussière ressemblant à de la cendre foncée apparue en 2 jours du 13 au 15 avril 2015, alors que les pulvérisations reprenaient après une pause de plus de 9 jours pendant lesquels les panneaux sont restés propres, le tout sans pluie. Début avril, un ciel "bleu d'autrefois", une nuance de bleu oubliée des jeunes générations qui n'ont connu qu'un ciel laiteux depuis leurs enfances, et qui du coup trouvent ça normal.