Pour finir l'année 2012, 4 panneaux solaires de plus, soit 12 au total. 2012, à défaut de fin du monde a été plus que jamais l'année de la fin du ciel bleu. Entre les chemtrails et la répartition planétaire des pluies qui nous en donnaient plus pour pouvoir assécher d'autres pays, il n'y a eu en 2012 que 1700 heures de soleil au lieu des 2500 de moyenne des autres années. Soit l'ensoleillement de Dunkerque ou du Havre au Nord-Est des Cévennes! du 1er avril au 31 décembre, 9 mois de temps chaotique, jamais 2 belles journées consécutives. Ah, c'est sur que je me souviendrais de 2012, pas pour les mêmes raisons que d'autres, chacun son truc....