Dernière mise à jour: 21 avril 2016

-           Version originale: parue dans le N° 53 –Mai/Juin 2008- de « la Voix du Peuple », dépôt légal N° 17.1.1/2002 le 12/08/02 à Privas.

-           Seconde version sur ce site à ses débuts, fin 2011.

-           Jamais 2 sans 3: J’ai en 2016 entièrement remanié l’article, ne laissant que la moitié des passages originaux, l'autre moitié remplacée par des nouveaux. Au départ, cet article écrit en 2007 ne devait pas arriver sur mon site dont le but est de dévoiler la "véritable" connaissance initiatique. Par "véritable", il faut comprendre non pas "la mienne" mais "celle qui existe déjà dans la mémoire universelle et que je retranscris le mieux possible avec le niveau de culture que j'ai et mes limitations". Ce qui ne m’empêche pas de faire certaines observations ou recherches pour corroborer ce qui est vu. 

Mais l’emprise des sociétés secrètes a changé depuis quelques années, ce qui est logique puisque nous arrivons à la fin d’un cycle au cours de laquelle «tout doit être dit». De plus en plus de leurs secrets ont été publiés, et ces sociétés ont réagit de 3 façons.

  1. En faisant publier par des auteurs manipulés des pseudos secrets ou des secrets de leurs «pions» très diversifiés dans tous les domaines pour que peu de gens arrivent à reconnaitre les commanditaires dans ce fatras.
  2. En organisant des pseudos-contestations avant même que les vraies n’apparaissent, ce qui demande un sens de l’anticipation hors du commun. J’ai consacré une page spéciale pour ce point La longueur d'avance 
  3. L’infiltration des médias occidentaux est devenue telle que plus aucun n’est fiable en dehors des petits faits divers, des sports et des divertissements et autres occupe-cerveaux. Certains documentaires restent intéressants hors-contexte, mais dites-vous bien que si l’un d’entre eux révèle des choses très intéressantes, ce n’est pas par désir d’établir une vérité, mais pour exercer un chantage ou une vengeance sur une société secrète rivale qui voulait garder le secret. Certaines vérités vont du coup en sortir. Mais globalement, il faut aller chercher soi-même la bonne info sur internet ou sur place, si vous saviez comme l’esprit s’éclaircit quand on vit sans télé! La mienne a brûlé dans l’incendie de ma maison en 2011, je n’en ai pas racheté et du coup j’ai ouvert ce site la même année.

Pour ces 3 raisons «éparpillantes», je vais tenter une grosse synthèse que je vais faire courte pour garder une vision d’ensemble, ce qui est le plus important pour éclairer les rouages occultes de la planète. Tant pis pour les détails qui peuvent du reste se trouver ailleurs.

Mémoire de la nature et inconscient collectif diffèrent sur un point essence...ciel (mais il y en a d'autres): l’inconscient collectif contient indifféremment vérités et mensonges, alors que lorsque l’on cherche un vécu historique, par exemple, dans la mémoire de la nature, on voit que ce qu’il s’est réellement passé diffère complètement de ce qui est enseigné et donc de ce qui est dans l’inconscient collectif. Pour plus de détails sur ce point, voir la seconde partie de ma page Egrégore: définition

L'histoire (des sciences, des évènements...) manuscrite a toujours été falsifiée parce qu'écrite par les vainqueurs et soumise à validation par les sociétés secrètes qui décident quels aspects passeront dans l’enseignement, lesquels resteront dans les archives, et même lesquels en seront supprimés. Or tout décalage entre la version matérielle et la version juste de la mémoire de la nature crée une dissonance harmonique dans les sphères qui ne peut que se répercuter sur la planète responsable. En effet, tout mensonge de l'histoire, dans les médias etc et même les individuels à de rares exceptions font monter la pression astrale qui se révèlera physiquement lors de l'explosion de fin du cycle d'humanité actuel. 

Cette fin sera à l’image d’une frontière: toutes les mémoires s’y présenteront mais seules celles qui correspondent à une réalité vécue pourront passer. Les autres se dissoudront partout dans l’univers en «bits» tellement séparés les uns des autres que seule la réintégration dans des minéraux, lave, poussières interstellaires etc...sera possible. Autrement dit, moins il y aura de vérités connues du plus grand nombre au moment de la fin du cycle d’humanité actuelle, plus l’humanité suivante devra recommencer de bas.

Donc, c'est parti Cool !

 

          Franc-maçonnerie ? Rose-Croix? illuminati? Théosophes? Kabbale? Anthroposophes? Extra-terrestres? Grands initiés? peuple élu? liste non-exhaustive.

Comment y voir clair dans tout ça? Je vous propose de faire une sorte d’arbre généalogique pour illustrer un grand combat souterrain vieux de 5000 ans qui n’est que la conséquence du niveau d’évolution moyen.

Nous allons donc remonter jusqu’à 12000 ans en arrière. Vers cette époque, l’humanité reprit vie avec un nombre assez restreint de survivants après une catastrophe planétaire sur laquelle je ne m’étendrais pas ici car ce n’est pas le sujet du présent article mais un des très nombreux sujets de mes 2 livres Chapitres 21 à 25. Disons juste qu’après un déplacement du pôle Nord de la baie d’Hudson jusqu’à son emplacement actuel (décalage de la lithosphère de 30°), qu’après un déluge de feu (astéroïdes dont 1 a laissé un cratère de 12Km en Alaska) et d’eau (tsunamis qu’ils ont déclenché en tombant dans l’océan etc), les survivants eurent l’impression de recommencer le monde. Avaient-ils perdu la mémoire ? Oui justement, car la radioactivité du feu du ciel avait grillé leur cerveau, et le choc aidant, les civilisations repartirent presque à zéro, disons aux débuts du néolithique, c’est à dire à la transition entre les peuples chasseurs-cueilleurs et les peuples qui commencèrent à cultiver la terre et à élever des animaux.

Mais au milieu de ce monde amnésique recommençant, quelques personnes n’avaient pas perdu la mémoire parce qu’elles se trouvaient dans des grottes (abris anti-atomiques naturels) lors de la catastrophe… entre-autres dans des cavernes de l’Himalaya dit-on. Ce furent les premiers initiés de cette nouvelle humanité qui redémarrait. Humanité matriarcale, donc il faut dire initées. Initiées parce qu’elles savaient encore, contrairement au « peuple » qui avait perdu la mémoire de son origine. Ces initiées constituèrent de fait les premières sociétés secrètes et décidèrent de tout mettre en oeuvre pour qu’un cataclysme pareil ne se reproduise pas. Donc, première mesure, empêcher la dégénerescence et limiter la population. La seule mesure prise à l’époque fut de ne garder que les enfants conçus avec amour, et de tuer puis éventuellement manger -avec amour!- tous les autres conçus inconsciemment, consanguins, par accident ou résultat d’un viol.

Tant que l’humanité resta matriarcale, cette mesure gérée par les femmes suffit à empêcher les grandes catastrophes. Mais il y avait une grande oubliée dans cette humanité matriarcale: l’évolution... et oui, tout ce qui est trop près de la perfection n'évolue plusEn colère

Du coup, par un mécanisme que j’explique dans mon chapitre «datations radioactives et grand cycle des sexes» Chapitres 26 à 30, hommes et femmes commencèrent à se ressembler et ce fut le déluge de Noé, la catastrophe de mi-cycle, moins importante que celle d’il y a 12000 ans mais suffisante pour effacer beaucoup de traces et donner l’impression d’un nouveau départ à zéro il y a 6000 ans, toujours par ce processus de perte de mémoire qui semble automatique à toutes les fins de cycle ou fractions de cycles (regardez maintenant comme les gens ont la mémoire de plus en plus courte...j’écrivais ça dans mon livre sorti en 1991 alors qu’on ne parlait pas encore d’Alzeimer et autres causes.) Il va de soi que l’inversion de polarité inhérente à tout changement transforma le monde matriarcal en monde patriarcal, même si d’importants restes de l’ancien système subsistèrent, et même jusqu’à nos jours pour les derniers.

A partir de là, ce ne fut plus des initiées mais des initiés en grande majorité qui régentèrent les sociétés secrètes. La même connaissance fut néanmoins transmise malgré le déluge. Mais le moyen employé changea, car les hommes décidèrent que puisque le but était de sélectionner la population, autant violer au passage les jeunes filles et les enfants qui étaient de toutes façons condamnés aux sacrifices. Comme tout ce qui n’évolue plus dégénère (loi universelle objective, n’en déplaise à l’égrégore quantique Egrégore: définition), les sacrifices restèrent mais le but devint de plus en plus égoïste et «courtermiste» au fur et à mesure que la mémoire des vies antérieures s'estompait suite à l'invention du vin et autres alcools -il y a d'autres causes-. De dégénerescence en dégénerescence, on en arriva à la pédocriminalité organisée des réseaux actuels. Mais n’anticipons pas, nous en sommes toujours il y a 5 à 6000 ans.

C’est vers cette époque que l’insuffisance de l’évolution de la période matriarcale (parce qu’elle était plus proche de la perfection, justement, et que perfection/évolution est un équilibre cf. mon 1er livre) allait diviser l’humanité patriarcale en 2.

Chaque division serait représentée par des sociétés secrètes qui elles aussi se divisèrent en 2 grands courants.

Mais qu’en était-il du peuple, en dehors de ces « bêtes rares » qu’étaient les initiées après  -12000 ans puis les initiés après -6000 ans? Et bien même le bon peuple à cette époque avait une forme de connaissance que nous avons perdu, pour la remplacer par toute notre technologie.

Cette forme de connaissance consistait à percevoir les forces de la nature à l’œuvre, point de convergence entre les forces cosmiques et les esprits des éléments. A l’œuvre via les plus anciennes Runes dans la vie quotidienne, pour l’agriculture, la construction etc….on verra que cette perception survivra jusqu’aux batisseurs de cathédrales et la chasse aux sorcières….même si à cette époque, elle n’était plus qu’une pâle copie de l’originale.

Quelqu’un du peuple à qui un initié rappelait simplement la mémoire des civilisations précédant la catastrophe qu’il croyait être le commencement du monde, devenait rapidement lui aussi un initié parce qu’il possédait des perceptions qu’on qualifierait à notre époque de paranormales.

Mais les civilisations se construisirent, se matérialisèrent de plus en plus, et ces perceptions de toutes ces forces invisibles s’atténuèrent petit à petit, ne laissant subsister il y a 5000ans déjà, plus que des vestiges de la splendeur de l’origine…. L’être humain rentra dans une époque où désormais, il ne croirait que ce qu’il voyait, c’est à dire le monde matériel, terrestre. C'est le fameux «kali yuga», l’époque à laquelle nous voilà revenus à la division en 2 de l’humanité. (encore un phénomène de polarisation pour retrouver l’unité sous une forme supérieure quand il prendra fin).

Certaines sociétés secrètes se démarquèrent des autres en introduisant la notion d’évolution de l’être humain comme co-facteur pour la prévention des futurs cataclysmes: si des couples évoluaient par exemple, il n’y aurait plus besoin de sacrifier les enfants nés d’accidents ou de viols puisque leurs enfants seraient voulus consciemment, avec amour et planifiés.

Après beaucoup de dissidences aux «écoles des mystères»  égyptiennes puis grecques, ces sociétés aboutirent quelques millénaires plus tard à des sectes de type ésséniennes puis à des rois adombrés par Dieu via intermédiaires archangéliques ou autres, puis aux Cathares, puis aux Rose-Croix, puis aux Francs-Maçons opératifs, puis aux Théosophes et aux Anthroposophes et enfin actuellement à la multitude de mouvements qui prônent une amélioration et une réalisation de l’être humain autrement que par la loi du plus fort.

Quand aux sociétés originelles...elles continuèrent mais en dégénérant puisque «tout ce qui n’évolue plus dégénère». Quand les civilisations égyptiennes puis grecques s’effondrèrent, les secrets de leurs écoles des mystères furent repris par les initiés juifs qui les modifièrent selon la ligne de moindre résistance, puisque tout ce qui n’évolue plus dégénère. La Kabbale est issue de ces écoles des mystères égyptiennes qui elles-mêmes avaient hérités des secrets initiatiques de la civilisation disparue lors du cataclysme d’il y a 12000 ans. Et c’est pour ça qu’elle fonctionne encore assez bien, du moins avec une humanité endormie. Codifiant eux-mêmes le reste de l’enseignement des mystères, ces sociétés secrètes juives en transcrivirent les applications pratiques dans le Talmud. Et contrairement au courant des sociétés secrètes dissidentes, la notion d’évolution était totalement absente. Il était décrété que l’être humain était «inaméliorable», et que les initiés devaient se contenter de canaliser cette humanité animale en augmentant donc les sacrifices pour les préserver, eux initiés, du cataclysme qui mettrait fin à tout ce qui grandit sans retenue au delà d’un certain équilibre.

Les inités qui supervisèrent ce 1er grand courant, l’originel donc, se dirent que “puisque la connaissance directe, ce savoir directement branché sur Dieu n’est plus possible, ignorons tout ça et concentrons nos énergies sur le développement volontaire de la personnalité, ce que les “profanes” (non initiés) ne font pas puisqu’ils se laissent vivre comme des animaux”. C’est ce courant qui est à l’origine du sionisme et de la Franc-maçonnerie spéculative, et encore, pas dès le début de 1717, mais plutôt à partir de 1813. Les vérités cachées n’y subsistèrent que sous forme de symboles, puisque le « branchement direct d’êtres humains sur le Grand architecte de l’Univers » fut peu à peu banni de la franc-maçonnerie pour éviter la "gourourisation" des rares "connectés"; ce bannissement arrivant à son paroxysme à notre époque avec les ordres maçonniques se réclamant de la laïcité (Grand Orient de France et Ordre International Mixte du Droit Humain...les plus "anti-gourous" qui sponsorisent les sectes anti-sectes -unadfi, ccmm etc-, tout s'explique à la lumière de l'histoire initiatique). 

         Les initiés qui formèrent il y a 5000 ans la branche dissidente pronant au contraire l’amélioration de l’être humain, s’accrochèrent au contraire désespérément aux restes de cette Connaissance directe et de ce savoir caché, restes qui se déformèrent et dégénérèrent avec le temps puisque leur réactualisation n’était plus possible faute du « branchement » des être humains dessus, justement. Après la fin des écoles des mystères, puis les sectes de type éssénien puis les rois du haut moyen-âge, les Cathares, les Rose-Croix, les Francs-maçons opératifs et même les premières décennies des spéculatifs, les restes se perpétuèrent de générations en générations. Ces mouvements pour la partie ésotérique, et l’église Catholique pour la partie exotérique.  Ce double tableau de 2500 ans d’âge a été revécu en « remake accéléré français »  avec la séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1905 et les conflits récurrents qui en résultent toujours, l’Etat portant le 1er courant, l’Eglise le 2eme….pour leurs vitrines exotériques connues du bon peuple, les coulisses ésotériques étant respectivement les loges maçonniques infiltrées par les sionistes pour le 1er courant et les non-maçonniques comme l’Opus Dei pour le 2eme courant. Dans cette optique, les raisons cachées de la chasse aux sectes en France s’éclairent lumineusement ! Il ne s’agit que d’une lutte de concurrence des 2 courants initiatiques d’origine, devenus ennemis 5000 ans plus tard !...

Ce qui est intéressant dans ce tableau des 2 pôles de l’humanité ayant donné les 2 grands courants, c’est que le seul mouvement à être dans les 2 et à être passé de l’un à l’autre est la Franc-Maçonnerie. En effet, les Francs-Maçons opératifs avaient codifié tout un protocole rituélique pour améliorer l’homme, car les femmes étaient exclues, et il y a des restes comme l’expression «polir sa pierre», j’y reviendrais plus loin. Jusqu’en 1813, la Franc-maçonnerie était interdite aux juifs, ce qui s’explique à la lumière de la séparation en 2 de l’humanité depuis 5000 ans mais surtout depuis l’écriture du Talmud: pour  leurs auteurs, l’être humain était inaméliorable par lui-même. Il fallait donc gérer son peuple devenu "élu" et considérer les autres comme des animaux sans âme -sic- puisqu'ils étaient inaméliorables. Cette interdiction fut levée en 1813, faisant du coup basculer la Franc-maçonnerie dans l’autre grand courant (l'originel), puisqu’il est plus facile de retourner au passé que de faire du neuf, évolutionnairement parlant. Autrement dit, il est plus facile d’aller dans le sens de l’être inaméliorable prôné par ce que j’appellerais désormais les lucifériens talmudiques que de tenter de l’améliorer comme le prone l’église Catholique et les multiples mouvements évolutionnaires dont les anciens francs-Maçons opératifs.

         Avant de voir comment la Franc-maçonnerie va se structurer de sa façon moderne et relativement connue à partir de 1780 environ et officialisé en 1813, une dernière incursion plus lointaine est nécessaire pour chacun des 2 grands courants définis des sociétés initiatiques.

 

         J’ai expliqué que le « branchement direct sur les entités intermédiaires entre Dieu et le règne humain », ou la multitude de forces naturelles et invisibles comme on veut, était déjà bien dégénéré et bien « fermé » il y a 5000 ans. Et que le choix initiatique des 2 grands types de sociétés secrètes  divergea fondamentalement à partir de cette époque.

         Le 1er courant (l'originel) laissa donc tomber ces perceptions extrasensorielles déclinantes qu’il codifia sous une forme symbolique, notamment par la Kabbale, qui pouvait parler directement à l’inconscient mais avec l’inconvénient de ne plus dire les choses clairement. Ce symbolisme déjà présent dans les constructions égyptiennes puis gréco-romaines arriva à son apogée dans les constructions du Moyen-Age, avec bien sûr les Cathédrales, cas compliqué. Parce que d'une part, les compagnons batisseurs de cathédrales s’efforcèrent de réaliser des édifices qui étaient la « version terrestre » d’une harmonie invisible résultant de la résonance qu’aurait pu engendrer la communication entre les humains et le Grand architecte de l’Univers ; façon de nommer Dieu par les francs-maçons qui ne l’ont pas éliminé de leurs rituels. Les proportions sacrées, nombre d’or, nombre pi etc, faisaient partie des moyens de matérialiser cette harmonie. Ce qui se ratacherait plutôt au courant originel. Mais d'autre part, ces Cathédrales étaient faites dans des buts rituéliques visant l'amélioration humaine, valeur du second courant, le dissident. Cet exemple est typique de sociétés secrètes qui ont pris les avantages des 2 courants en évitant les inconvéients autant que possible.

A l’époque de cette matérialisation spirituelle dans des édifices, les compagnons qui batissaient non seulement les cathédrales mais toutes sortes d’édifices étaient déjà structurés en 3 grades dont les noms donnèrent plus tard les 3 premiers degrés de la franc-maçonnerie moderne jusqu’à nos jours : apprenti, compagnon et maître. Ils se dégagèrent de toute tutelle extérieure, royale, féodale…et devienrent indépendants, FRANCS, d’où le terme de Franc-maçonnerie qui remonte à cette époque même s’il fallu attendre 1717 pour que la franc-maçonnerie « opérative » (c’est à dire qui construisait réellement des édifices) devienne la franc-maçonnerie « spéculative » (c’est à dire qui ne construisait plus de cathédrales mais l’édifice intérieur de la personnalité de ses membres). C’est ainsi que la franc-maçonnerie devint un ordre initiatique où l’on rentra pour « polir sa pierre », c’est à dire sa personnalité « animale de base » en « laissant ses métaux à la porte du temple » c’est à dire non seulement ses armes mais aussi son caractère, son ego, son statut social etc…. Du moins jusqu’à il y a 2 siècles. 

         Pendant ce temps-là l’autre grand courant initiatique (le dissident) vécu un destin tout différent même si des passerelles entre les 2 existèrent toujours, comme celle dont j'ai donné l'exemple à l'avant dernier §.

         Plutôt que de miser à fond sur le « tout symbolique » comme l’autre courant kabbaliste qui absorberait la FM après 1813, le courant des « sociétés secrètes non-maçonniques » s’accrocha désespérément aux restes dégénérés de l’époque lointaine (-12000 à -5000ans) pendant laquelle la communication était encore possible entre les humains et « Dieu », pour simplifier (en fait des plans intermédiaires). Mais sans réactualisations, ces restes aboutirent très vite à la sorcellerie, aux légendes et aux superstitions, sauf dans les cas où certaines de ces sociétés essayèrent, par un entrainement, par des expériences aux frontières de la mort qui « reconnectent sur Dieu » et des principes de vie très stricts, de permettre à quelques prédisposés de conserver un accès à la Connaissance directe. Mais ces vrais initiés devinrent de plus en plus rares. Trop rares pour jouer leur rôle: guider l’humanité en l’incitant à « polir sa pierre »,  comme les francs-maçons jusqu’à l’époque de la révolution française, mais aussi collectivement : faire une humanité meilleure, ce que les ordres francs-maçons revendiquent aussi du reste. Mais nous verrons que dans ce beau programme de fraternité universelle, quelque chose va tout faire capoter.

Ce quelque chose va être écrit dans la constitution d’Anderson datant de 1722 (sorte de règlement de la FM moderne). Le serment maçonnique y fut codifié selon des règles très précises: « les frères se devaient assistance en toutes circonstances même au péril de leur vie », et « cette assistance passait avant tout », donc, sous-entendu, même avant les lois du pays ; même si ce dernier point n’est pas explicite, il est la résultante du point précédent (passe avant TOUT). Certes, aux débuts de la Franc-maçonnerie spéculative fondée en 1717, l’intention était de créer ce «devoir d’assistance» pour la bonne cause, pas pour nuire délibérément. Mais comme la Franc-maçonnerie changea de courant quelques décennies avant la révolution française et que ce fut officialisé en 1813, cela ouvrit la porte à toutes les dérives. Ainsi, quand un procureur du roi voyait arriver un « frère maçon » dans son tribunal, il lui prêtait assistance en lui donnant raison dans le procès. A l’époque napoléonnienne, ce frère maçon faisait un code de détresse pour demander la clémence au procureur maçon. Actuellement, ces codes sont plutôt dans les pièces de procédures sous formes d'astérisques disposés en triangles dans les 2 sens (pointe en haut ou pointe en bas, ce qui modifie la signification) ou en lignes. Comme actuellement environ 40 à 50% des magistrats sont franc-maçons et 10 à 20% sont sionistes, un bon nombre de décisions de justice paraissent inexplicables, illogiques à ceux qui ne connaissent pas cette particularité du serment maçonnique, et à fortiori de beaucoup de gens du peuple qui ne savent même pas ce que c’est que la franc-maçonnerie tout court. Quelques codes dans les pièces transmises à la cour d’appel, et le « frère » sera favorisé dans le jugement en appel. C’est ainsi qu’une belle intention de fraternité universelle dégénéra en un copinage formant un réseau mondial de connivences, réseau présent partout au niveau local, même dans la montagne ardéchoise. Ce réseau mondial de connivences allait devenir le fondement de la logistique administrative des mafias modernes, le tout formant peu à peu le “gouvernement invisible” ou “mondial” dont on parle tant, mais dont peu de gens comprennent comment la cohésion entre le sommet et tous les rouages administratifs de la base a pu se construire en moins de 3 siècles. Le raccourci est un peu rapide d'autant plus qu'il y manque l'élément sioniste, mais je donnerais des exemples plus loin. Résumons ici par une phrase clé la caractéristique fondamentale des sociétés initiatiques du courant originel prônant l’inamélioabilité de l’être humain: Ces sociétés confondent personnalité avec évolution, sens de l'évolution ce qui est logique quand on comprend que pour être un bon “rouage frère” il faut avoir suffisamment de personnalité pour influencer et manipuler l’entourage profane...mais pas trop, afin de ne pas se rendre compte d’être soi-même manipulé par un frère plus haut gradé, dont les desseins échappent au frère de base, et ainsi de suite jusqu’au sommet de la pyramide qui échappe aux “frères intermédiaires”, et qui comprend de plus en plus de sionistes infiltrés. L’évolution, qui consiste à devenir autre chose qu’un prédateur intelligent, c’est à dire un être fonctionnant à la négociation plutôt qu’à la loi du plus fort appliquée par une administration broyeuse, est le point faible de ces sociétés initiatiques, car dans toute cette logique, la notion de « degré de conscience initiatique » ou tout simplement de sens moral  divin ou laïque dépassant en évolution la loi du plus fort est absente ou presque.  Logique, puisque ces notions sont celles de l’autre pôle de l’humanité porté par tous les mouvement évolutionnaires dont l’église Catholique.....malheureusement très infiltrée elle aussi! Ces 2 courants sont finalement à l'image du signe du TAO: il y a un petit peu de chaque dans l'autre.

         Cela nous amène à conclure que cette initiation de la personnalité au détriment de l’évolution n‘a plus grand chose à voir avec l’initiation originelle (ne pas confondre avec le courant originel, le 1er) qui consistait à percevoir les mystères du monde directement à la source-mère, quelle que soit le nom divin ou pas qu’on lui donne, et à vivre en conséquence d'une façon moins arriérée que la moyenne (Le courant dissident -2ème- aurait donc remis sur les rails des principes originels oubliés et dégénérés par le courant originel -vous suivez?Clin d'oil- c'est vraiment de l'imbrication de type taoïsteConfus) . Cette initiation originelle consistait aussi pour certains à retranscrire ces mystères du monde pour d’autres personnes moins initiées et à en déduire des règles d’évolution et de vie qui permettraient de construire une humanité qui sortirait peu à peu de l’animalité, c’est à dire du comportement prédateur-proie dans tous les domaines, y compris sociaux, amoureux...

         Justement, la prédation dans le domaine amoureux est non pas la cause mais la conséquence de l’époque d’avant la séparation d’il y a 5000 ans, époque avant laquelle les sacrifices humains allaient de soi pour tout le monde même pour les sacrifiés (ce qui parait inconcevable à notre époque, mais les vies successives étaient encore perçues, ceci explique cela). 

Comme tout ce qui n’évolue plus dégénère, le but premier des sacrifices humains dégénéra aussi. A l’époque-charnière de la séparation des initiés en les 2 grands courants, c’est à dire vers -5000ans, la possibilité de « recharger son métabolisme » directement sur les forces cosmiques en contact avec les esprits des éléments disparut. Certaines personnes à la fois initiées et dirigeantes essayèrent de trouver une solution de remplacement à cette situation. Ce fut une des formes de la dégénerescence des sacrifices humains après la fermeture -nécessaire à l'évolution- de la mémoire des vies antérieures

            Les sacrifices humains furent alors pratiqués dans un but  dégénéré suivant: prendre la vitalité de jeunes gens du peuple voire d’enfants en bas-âge « profanes » pour l’incorporer à celle déclinante des élites dirigeantes « initiées »…. pour asseoir leur pouvoir en prolongeant leur vie active. Si cela fonctionna au début, entre depuis 5000 ans jusqu’il y a 2000 ans environ, cela ne fonctionne plus aujourd’hui pour des raisons multiples déjà évoquées et que je résumerais en quelques mots: la perte des perceptions invisibles supérieures était nécessaire pour que l’être humain puisse apprendre à expérimenter son pouvoir créateur naissant en fabriquant toutes sortes de machines par exemple. Néanmoins par inertie, facilité et recherche de jouissance immédiate, ces sacrifices se sont perpétués sous des formes de plus en plus cachées jusqu’à nos jours. Outre le “vol de vitalité”, le but alchimique déjà dégénéré d’accès à des facultés paranormales via la mémoire du sang est aujourd’hui oublié, même si Aleister Crowley a essayé de lui redonner un dernier look au 20ème siècle, et personne ne s’en plaindra car le sens de l’évolution doit nous faire retrouver un jour ces facultés paranormales sans nuire à autrui…et par des voies conscientes qui n’ont rien à voir avec tous ces restes dégénérés du passé. Depuis 3 siècles, même ces reliquats de buts initiatiques des sacrifices humains dégénérèrent à leur tour, et seul subsista le caractère sexuel avec le soucis, pour les « initiés » en même temps « dirigeants », de ne pas somatiser en réfrénant leurs pulsions de sexe et de mort plutôt que de les transformer en aspirations évoluées. On pourrait dire aussi que ces gens-là légitimeraient ces sacrifices et autres plaisirs sexuels prédateurs et criminels parce que, ayant des responsabilités que n’ont pas les citoyens de base, ils ont le droit en échange de s’y adonner. Il y a aussi une troisième raison, celle d’apprendre à ces gens à mentir devant les caméras avec l’aplomb de la vérité, et perdre toute considération pour autrui, ce qui est utile en politique et en finance.Pour plus d’informations sur ces réseaux, voir les pages «pédocriminalité» de sites comme «Donde Vamos» ou «égalité et réconciliation», ou encore, les articles sur le sujet du site de mon voisin dont je parle dans  L'égrégore Charlie .   On voit donc se profiler un lien entre réseaux pédophiles et sociétés initiatiques, puisque toutes les disparitions d'enfants et jeunes femmes en France ne sont pas comptabilisées. Officiellement, 15 à 20000 personnes disparaissent chaque année mais sont retrouvées sauf une vingtaine environ qui sont donc de vraies disparitions. Problème, environ un millier de personnes ne sont pas comptabilisées dans ces chiffres: clandestins, prostituées, célibataires sans famille ni descendance, clochards et sdf.. bref, des personnes dont personne ne hurlera à leur disparition. Ce sont ces personnes qui vont être "le matériel" (sic) nécessaire pour alimenter les rituels sacrificiels et sexuels de tout un monde souterrain dont le bon peuple ne soupçonne un tantinet l’existence que lorsqu’un pourvoyeur se fait prendre : affaire Dutroux, affaire Alègre (vidéo des enfants du juge Roche), affaire Emile Louis, affaire Claude Dunant, affaire Karim Kamal etc… il y en a des milliers d’autres même si elles sont moins connues. Parfois les réseaux se trompent de cible et enlèvent une fillette de bonne famille comme la petite Estelle dont le père serait FM de base. Dans ces cas là seulement, la justice met le paquet et balance quelques fusibles. Mais l’émoi médiatique se tarit vite, renforcé par la propagande…FM sosioniste Clin d'oilcertifiant qu’il n’y a pas réseau mais cas isolé. Un autre pourvoyeur prend la relève quand ceux qui se sont fait prendre ne sont pas discrètement relâchés après quelques années de prison, grâce à l’entraide de leurs « frères magist rats».

         Justement, il me faut revenir sur ce phénomène d’entraide ou d’assistance que se doivent tous les francs-maçons entre eux. C’est ce phénomène qui a fait capoter le beau but initiatique et humanitaire de ces sociétés secrètes, comme je l’ai expliqué plus haut. Mais maintenant, voyons l’aspect pratique de ce « devoir d’assistance entre frères »….et maintenant entre « sœurs » ou « frères et sœurs », puisque depuis une bonne centaine d’années les femmes ont fait leur apparition dans la franc-maçonnerie jusque là exclusivement masculine comme toutes les sociétés initiatique du 1er grand courant (l’originel), contrairement au 2eme (l’évolutionnaire) ou la mixité a toujours été de mise. Actuellement en France, il y a 1/5eme de femmes sur les 200000 francs-maçons français. Il est vrai que ces femmes ont beaucoup fait évoluer la société (en fait, retrouver ce qu'elles avaient perdu à la fin du Moyen-Age/début Renaissance La longueur d'avance) voir dans le sens de plus d’égalité et d’équité entre les sexes (comme c'était le cas au Moyen-Age La longueur d'avance), mais il est vrai que c’est aussi une subsitute du procureur franc-maçonne qui a truqué ma procédure de  2003/ 2005 devant les tribunaux ardéchois parce qu’un « frère » copain d’un adjudant-chef de la gendarmerie locale le lui avait demandé....la belle idée dégénérée en copinage de type mafieux.

         Certes, l'esprit mafieux fait partie de la nature humaine, même sans réseau. S'en dégager demande un certain travail évolutionnaire sur soi. Mais des gens qui seraient restés honnêtes faute d'effet de groupe vont devenir des petits mafieux locaux avec "l'effet de horde". Voyons donc les structures qui vont favoriser cet effet.

En ce qui concerne la FM, il faut distinguer les obédiences, les loges et les ateliers.

L’obédience est le siège de l’ordre, en général à Paris, elles ont un site internet et coordonnent leurs loges entres-elles et leurs connexions avec la politique, l’action commune avec d’autres obédiences, parfois des dissensions aussi, et disent remédier aux dérives mafieuses de leurs brebis égarées voire galeuses. Dans la pratique elles ne le font pas toujours, témoins mes 2 courriels de 2005 au Grand Orient de France (GODF) et à l’Ordre Mixte du Droit Humain (DH) qui sont restés sans réponses.

Le chiffre officiel est inférieur au mien (200000) parce qu’il ne recence pas les obédiences qui ne communiquent pas leurs chiffres, ni celles qui ne communiquent pas leur existence. La GLNF mérite une mention spéciale, c’est la seule obédience française dite « régulière » au niveau international, c’est à dire reconnue par la grande loge unie d’Angleterre. A ce titre, la GLNF fait plus facilement la connexion entre la FM française et le gouvernement mondial que les autres obédiences, disons qu’à un certain niveau hiérarchique, elle « instrumentalise » les autres obédiences, peut-être parce que le nombre de sionistes y est plus important.

Ceux qui parlent du complot de la finance internationale sioniste pour le gouvernement mondial parlent comme si il y avait :

-       d’un côté le peuple sans âme (selon les protocoles des sages de Sion)

-        de l’autre ces gens là regroupés sous le nom générique « illuminati».

-        Comme si ce groupe de quelques milliers de rois et reines à la tête de quelques millions de fous, tours et chevaux  pouvait mener le monde sans pions à tous les niveaux.Ce qui n’est pas crédible! Donc :haro sur le baudet de la théorie du complot! Par contre avec des rouages/pions omniprésents, c’est crédible. Et bien les rouages en question, l’interface entre ces « Illuminati » et le peuple « profane » est justement la franc-maçonnerie en France, alors que pour les USA par exemple, ces derniers sont moins puissants et doivent partager le pouvoir avec les « sociétés de pensées » et la religion officielle qui est là bas le protestantisme....et pour cause, ce dernier est un christianisme judaïsé. (deux raisons pour laquelle aux US, Eglise et Etat ne sont pas séparés comme en France, tout se tient !)

Pour en revenir aux raisons de mon chiffre plus élevé que l’officiel, je pourrais ajouter que certains ordres féminins très secrets non cités dans cette liste ne communiquent pas le nombre de leurs membres, comme Heptagone.

Il manque encore à la liste wikipedia les ordres masculins de Memphis-Misraïm, des B’nai Brith (loges maçonniques juives-khazares....coïncidence?, le fondateur de wikipedia est d'origine khazare) et les 300 membres de la Grande Loge Indépendante et Souveraine des Rites Unis (GLISRU).

         Enfin, en dessous d’une centaine de membres, il y a des loges dites « sauvages » car elles ne sont pas rattachées à une obédience…du moins officiellement. Soit ce sont des loges « pures » qui veulent faire de la vraie franc-maçonnerie, soit au contraire des loges qui font les plus sales boulots de barbouzes (massacres de l'OTS) et qui serviraient de fusibles en cas de scandales, sans mouiller les obédiences-mères puisqu’elles s’en sont séparées. Comme quoi rien n’est simple ! la FM n’est pas un front uni, il y a même des guéguerres internes, et quand par exemple un « frère » est dénoncé et jugé par la justice, où qu’un article de presse franchisse la censure sur le sujet, et bien c’est le résultat d’un règlement de comptes internes.

         Revenons aux grandes obédiences se divisant en loges qui se divisent elles-mêmes en 2 ateliers quelquefois plus, dès que le nombre de membres de la loge dépasse environ 80 membres, mais parfois dès 40, nombre au delà duquel le travail et la connaissance de tous par tous devient difficile. Ainsi, la loge du GODF d’Aubenas qui comprend 2 ateliers (« les amis réunis » et « l’ubac et l’adret ») laisse deviner qu’ils sont 120 à 160 environ. Idem pour la loge de Montélimar puisqu’elle comprend aussi 2 ateliers (« les amis des 2 rives » et « en avant »). Par contre, la loge de la GLNF des environs de Vals les bains n’est pas divisée en 2 puisque le nombre de membres est restreint mais plus connus sur la scène politique pour certains. Privas abrite une loge du DH (loge des abeilles), Valence une loge de la GLFF (loge Olwen) en plus d’une du GODF et d’une de la GLF.

A Lyon, la liste des loges s’établit comme suit (chiffres 2005 à réactualiser comme les précédents):

-20 ateliers du GODF

-11 de la GLF

-7 de la GLNF

-4 du DH

-3 de la GLFF

-1 de la GLMF

-1 de la GLMU

 ….plus quelques loges sauvages introuvables sur le net.

Il y a une vingtaine d’années, me fiant aux livres ésotériques, j’avais plutôt une bonne opinion de la Franc-Maçonnerie. Mais à partir de 1993, j’ai vécu une saga judiciaire qui s'est terminée sans que justice m’ait été rendue et qui, comble de malheur, contribua au décès de mon épouse en 2006, et qui m’obligea à me rendre à l’évidence, et j’ai mis 6 ou 7 ans avant de découvrir le pot aux roses : même s’il y a une partie des membres qui sont rentrés dans la franc-maçonnerie pour faire avancer l’humanité, la majorité se sont peu à peu organisés en réseaux de type mafieux, sans avoir la pleine conscience de l’être, et c’est ça le drame : individuellement, beaucoup de ces gens ne sont pas plus mauvais que tout le monde, mais cet effet de groupe avec serment d’entraide à tout prix donne un système dont voici quelques activités :

-       récupération de toutes les entreprises qui marchent en faisant rentrer leur patron dans la FM….quand ce n’est pas l’appartennance du patron à la FM qui fait qu’une entreprise marchera mieux que sa concurrente au patron « profane ».

-       idem pour tous les personnages publics dès qu’ils sont un peu connus…quand ce n’est pas l’inverse, là aussi. Pour l’anecdote de cette récupération des hommes publics, je citerais Coluche lors de son invitation à une tenue blanche du Grand orient de France. On lui explique que l’apprenti franc-maçon doit attendre 1 an avant de pouvoir prendre la parole en loge, il ne peut qu’écouter pendant cette première année. Coluche dit donc « je vais m’inscrire l’année dernière alors !! » On sait que l'année suivante, il a été assassiné, la FM et le parti sosioniste de l’époque n'étant pas arrivé à le contrôler et le manipuler. Dieudonné a aussi assisté à une tenue blanche. Mais n'ayant pas donné suite lui non plus, il a disparu des médias.

-       Liquidation des entreprises « profanes » par des magistrats FM des tribunaux de commerce, pour le rachat par leurs « frères » pour un vil prix. Lire à ce sujet "la mafia des tribunaux de commerces". Les juges de ces tribunaux, contrairement aux autres, sont des civils bénévoles mais la proportions juges francs-maçons/juges khazars y est l'inverse des autres tribunaux.

-       Trucage des procédures judiciaires par les magistrats-francs-maçons qui seraient 40 à 50%, au profit de la partie dont un membre est FM ou copain d’un FM ou copain d’un copain de la famille du copain… ainsi, avec tous les sympathisants et familiaux de chaque « frère » ou « sœur », 3 millions de français ont toujours raison en justice alors que les 60 millions de « purs profanes » ont presque toujours tort. A moins d’en faire le combat de leur vie, et de plus en plus de gens le font, ce sont les véritables héros et héroïnes de notre « meilleur des mondes » actuel. Cette situation explique le faible budget de la justice française. Il est calculé pour protéger ces 3 millions de personnes, le reste....les magistrats n’étant ni francs-maçons ni sionisteskhazars font ce qu'ils peuvent mais les moyens ne suivent pas, laissant les délinquants et pédocriminels dehors, réservant les prisons à ceux qui ont nui à une personne de ce réseau de 3 millions de personnes attardées (l'évolution doit être personnelle, sinon, c'est la horde, l'évolution animale).

Je fais une pause dans cette liste pour revenir sur ce chiffre -résultant de mes observations personnelles- de 3 millions de personnes. Je viens d'entendre sur une grande radio quelqu'un qui citait le physicien Georges Charpak qui aurait dit à un ministre de la recherche: "vous gouvernez la France comme si elle n'avait que 6 millions d'habitants". Chiffre bien inspiré, car si l'on compte les autres réseaux non-maçonniques, khazars en tête, le compte y est. Ces gens-là ont raté une évolution, ils se croient toujours à l'époque où il y avait 10 fois moins de monde sur la Terre, et d'ailleurs leur plan est de décimer la population mondiale...Autre exemple dans la même veine: Arnaud Montebourg, franc-maçon honnête en dehors de sa formation par la French American Foundation, aurait dit en privé à son 1er ministre: "tu fais chier tout le monde avec ton aéroport (de Notre Dame des Landes), tu gouvernes la France comme si c'était le conseil municipal de Nantes". Tous ces lucifériens sont des attardés de l'évolution, des inadaptés évolutionnaires encore au stade animal de la loi du plus fort. 

Reprenons la liste:

-       Récupération de terres, maisons, héritages de « profanes » lors de procédures judiciaires truquées par des magistrats FM complices de leurs « frères » qui récupèreront ces patrimoines…en faisant au besoin interner leurs propriétaires à l’hôpital psychiatrique pour les rendre réellement fous, par exemple, ou en les écartant dans une maison de retraite dont le directeur FM sympathisera avec la riche héritière sans enfants et la convaincra de lui laisser son héritage…en lui faisant miroiter une bonne cause.

-       Malheur à la femme qui se marie à un franc-maçon. Si elle veut divorcer lorsque son mari adopte des comportements violents voire pédophiles avec ses enfants, elle verra se déchainer un terrorisme judiciaire hallucinant de la part des magistrats francs-maçons qui vont soutenir leur « frère ». J’ai suivi 3 ou 4 de ces histoires, Myriam, Corinne… .Ces histoires sont inimaginables dans une démocratie, et quand une de ces femmes va en prison, comme Marie-Géraldine qui a fait 8 mois en 2008, elle n’est pas libérée en début de peine comme bon nombre de petits mafieux….. pour des fausses raisons de santé via médecin faisant partie du réseau… cf. l’affaire du chauffard meurtrier des 5 pompiers de Loriol par exemple (ex directeur d’une chambre de commerce de Lyon et franc-maçon), ou l’affaire Papon…franc-maçon lui aussi. Non, Marie-Géraldine que je connais et dont l’ex-mari est encore franc-maçon a fait l’intégralité de sa peine sans 1jour de remise.

-       L’inverse (la femme avec les mafieux) est plus rare, ce qui paraît logique puisque puisque même dans la FM, elles sont à une contre 4 ou 5 hommes. Mais il y en a! Il y en a même jusque dans les orgies pédocriminelles!  2 cas en France sont connus des journalistes d’investigation. Dans 1 cas, le père, Karim Kamal, a obtenu l’asile politique aux Etats-Unis pour échapper aux tueurs à gages de la mafia judiciaire de Nice, avant que Montgolfier n’y remette un petit peu d’ordre ( c'est à dire ramène Nice au niveau mafieux moyen national -il ne faut pas en faire trop, ça fait désordre-). Dans l’autre cas (voir www.victime-ripou.com) c’est la femme de la victime qui s’est maquée avec un mafieux, enclenchant un scénario d’enfer de mauvais film pour l’ex-mari, René Forney, qui a été dépossédé de presque tout ses biens. (voir aussi http://www.trafic-justice.com).

-       Nous avons lu plus haut dans le texte ce qu’il en est des sacrifices humains à caractères sexuels. Rien d’étonnant donc que les magistrats FM adoptent une double attitude : condamnation s’il s’agit d’une pédophile indépendant ayant agit pour lui seul, et laxisme étonnant quand le pédophile est le rabatteur d’enfants et jeunes femmes pour des soirées  spéciales auxquelles de hauts dignitaires politiques participent. Dans ce dernier cas, avec la complicité des policiers et magistrats FM, les femmes sont retrouvées « suicidées » (affaire Alègre, 191 disparitions non-élucidées en plus de celles connues –enquète du gendarme Roussel vite mis au placard-).

-       En relation avec les FM internationaux, trucages des procédures judiciaires de personnes s’attaquant aux idéologies mafieuses des grands lobbys, par exemple décision en loge à l’avance de condamner à tant de mois de prison et des amendes « martyrigènes » les faucheurs volontaires de quelques épis de maïs OGM, la procédure au tribunal ne servant qu’à « officialiser » ce qui a été dicté à la loge par les semenciers dans le cas présent. Pareil pour l’affaire Beljanski ( que je résume dans ma page  Egrégore: définition) qui avait toujours refusé d’entrer dans la Franc-maçonnerie…ce ne sont que 2 exemples parmi 1000 autres. Partout où il y a un novateur spolié voire assassiné, il y a des francs-maçons dans le camp des bourreaux, souvent aux ordres des sionistes quand ils n’ont pas la double appartennance.

     -     régulation de tous les trafics, drogue, armes… exemple, quand il faut assassiner 74  personnes qui en savaient trop (affaire de l’OTS), les magistrats francs-maçons de    Grenoble ont  contribué à faire accréditer par les tribunaux la thèse du suicide collectif parce-que leurs « frères » plus hauts gradés le leur ont demandé, au nom de cette « entraide fraternelle » pour la « bonne cause ».

-       Même pour de toutes petites affaires, la connivence du réseau maçonnico-sioniste peut opérer. J'ai été témoin de l'une d'elles. Dans une petite ville de Haute-Loire, une pharmacienne en retraite avait créé en 2011 un groupement d'achats auto-géré d'alimentation bio et locale. Les prix défiaient toute concurence car l'association ne fonctionnait qu'avec des bénévoles, sauf une salariée...au nom Khazar du moins son nom de jeune fille. Curieusement, tout le monde la connaissait sous son nom de mariage bien français, bien qu'elle soit divorcée. 2 ans plus tard, tout le monde décida de mettre fin à l'aventure, et voilà que la salariée réclama 8000€ de dommages et intérêts à la pauvre pharmaciene qui ne lui devait rien du tout. Cette salariée était soutenue par un syndicaliste mafieux dont le nom attira mon attention car c'était encore un nom khazar. J'en informait la pharmacienne dont le mari gaucho-bobio et quelques gauchistes imbéciles et égrégorisés hurlèrent au complot antisémite. Je me mis ces petits merdeux et merdeuses sous égrégore et imbéciles ex-clients du magasin à dos en prévenant 6 mois à l'avance la pharmacienne que si elle n'ébruitait pas un maximum, elle perdrait son procès alors même qu'elle avait raison: la réclamation de la salariée était illégale. Contre toute attente de ces gauchosmoutons qui croyaient commes des lobotomisées et des égrégorisés que "la justice ferait son travail" sic, la pharmacienne perdit en première instance, et je lui conseillais de faire appel. Mais, trompée par son avocat qui lui conseilla de ne pas faire appel, elle fut condamnée à payer les 8000€ de faux dommages et intérêts aux 2 escrocs (la salariée et son syndicaliste mafieux). L'avocat était complice et savait que l'appel risquait d'impliquer d'autres gens d'un autre tribunal que les complices du tribunal de 1ère instance, copains avec le syndicaliste mafieux.

Seule consolation: comme l'association avait été dissoute AVANT le dépot de plainte de la voleuse professionnelle (preuve plus loin), cette dernière vola les 8000€ non pas à la pharmacienne mais au "fond d'aide aux victimes", autrement dit au contribuable. Voilà où vont vos impôts, dans la poche des petits mafieux sionistes avec la complicité des magist rats FM, même pour de toutes petites affaires comme celle-ci.

Je revis la pharmacienne à la fin de l'affaire et même encore tout récemment 2 ans après, qui reconnut que j'avais bien vu à l'avance, comme d'ailleurs 3 autres personnes de la même ville. Elle me raconta alors une histoire: sa voleuse n'en était pas à son coup d'essai, puisqu'elle avait fait le même coup à un autre employeur d'une autre association d'aide aux personnes avant de se faire embaucher par le groupement d'achats bios et locaux... Le même syndicaliste communautariste raciste avait assuré le succès de l'escroquerie au jugement grâce à ses complicités au tribunal.. C'est donc bien de l'escroquerie professionnelle en bande organisée, la bande étant constituée de la pourrie, du syndicaliste mafieux et des magist rats complices qui les protègent et condamnent les victimes à payer les voleurs.

Donc en résumé, la Franc-Maçonnerie est devenue la structure assurant la logistique des plus petits rouages des administrations jusqu’au plus grands, d’une sorte de gouvernement mondial luciférien talmudique dit "illuminati", et la particularité de cette structure est qu’elle opère à tous les niveaux : dans les petits villages d’Ardèche pour truquer des petites procédures de conflits de voisinages insignifiants si un maire le demande, comme dans les coulisses mêmes des gouvernements voire au delà avec tous les échelons intermédiaires. La franc-maçonnerie est donc bel et bien l’interface ou la courroie de transmission entre les soi-disant «Illuminati» et la population. Le cloisonnement des différents grades francs-maçonniques fait que les 3 premiers grades (où se trouvent des francs-maçons sincères voire honnêtes) ne savent pas ce que font les grades 4 à 17. De même, ces grades intermédiaires ne savent pas ce que font les plus hauts gradés (18 à 33). Et même sur certains points, un 33eme grade manipulera un 30eme à son insu. Le secret, courant pour les sionistes de la pédocriminalité organisée, est révélé au 33ème degré. Ce qui signifie que les magist rats francs-Maçons de grades inférieurs peuvent soutenir un pédocriminel de réseau dans un procès sans savoir ce qu’il a fait réellement, uniquement au nom de ce «devoir d’assistance».

 

Nous voilà bien loin des grands inités d’Edouard Schuré et de la belle idée de fraternité universelle. Toute civilisation qui a vu ses élites et ses dirigeants dégénérer de la sorte s’est écroulée. C’est pourquoi la nôtre n’en a plus pour longtemps à exister sous cette forme. Certains parlent d’intervention extraterrestre, pour ma part je vois la calotte polaire Sud glisser dans l’océan Indien suite à une chute d’astéroïde…peu importe le moyen déclencheur, le but est de créer une initiation collective forcée (pour les survivants), et qui devra se matérialiser sous une forme ou une autre. L’actuelle inversion du champ géomagnétique pourrait aussi être une issue à cette évolution bloquée, comme je l’explique sur ma page Champ géomagnétique

 

Voulant me faire l’avocat du diable, j’ai cherché dans l’inconscient collectif la raison de cet état de choses. (La version de la mémoire de la nature est plus compliquée et légèrement différente. Ce sera pour plus tard. Différences entre "inconscient collectif" et "mémoire de la nature" dans la seconde partie de ma page Egrégore: définition). Donc voilà:

La réponse est surprenante : contrairement à moi qui jardine bio, bucherone, maçonne franchement etc…trop de gens veulent vivre sans rien faire, ou en tapant sur un clavier pour gagner des actions en bourse ou autre activité licrative. Or le système doit bien faire avec tous ces faignants. Les mafieux de ce système doivent donc piquer les biens des « petits riches »  ne faisant pas partie de leurs relations pour que nos sociétés ne s’écroulent pas tout de suite en faillite. C’est pourquoi un riche sans réseau ne reste pas riche longtemps. Les patrimoines des « petits riches » seraient volés avec l’apparence grossière d’une légalité de surface par les « frères » complices de toutes les administrations pour que l’Etat comble son déficit quelques années de plus avant de s’écrouler. Ces réseaux mafieux ne seraient donc que l’image à la puissance 1000…….des défauts quotidiens de tout un chacun……(vivre sans rien faire en exploitant les autres et violer sa petite nièce comme un oncle sur 3 dans les familles et comme les patriarches talmudiques pour qui c’est un «rituel d’initiation enfantine» dégénérant dans les sacrifices humains des réseaux pédocriminels institutionnalisés) sauf des initiés au sens très ancien (ou très futuriste) et originel du mot, qui se comptent aussi en puissance 1000, mais avec un « moins » devant malheureusement. Et pour finir sur un calembour, je dirais que les bourses en action sont préférables aux actions en bourse citées plus haut, à la condition fondamentale que personne ne soit contrainte et forcée, contrairement à ce qu’il se passe lors des « soirées spéciales » des « grands » de ce monde…et dans beaucoup de familles où les enfants souffrant en silence deviennent très prédisposés à reproduire ce schéma une fois adultes…Trop peu s'éveillent et l’évolution semble donc sur une voie sans issue, sauf en cas de choc initiatique planétaire. Or une voie sans issue s’arrête tôt ou tard, c’est une lapalissade, la seule question est : quand ? Si l'on attends trop, c'est tout simplement la destruction qui servira de choc initiatique planétaire. 2012 semble plus être la réalisation du monde de fous des illuminati qu'autre illusion new-âgeuse...nuageuseGrand sourire

4 ans plus tard, j’avais bien raison{#smileys123.tonqueout}

D'après "histoire secrète de l'oligarchie anglo-américaine " de Caroll Quigley, il y aurait eu un fondateir du sionisme bien avant Théodore Herzl. Il s'agit de Joseph Nasi né en 1524 et mort en 1579 (prononcer nazi). Quand Pierre Hillard cite cette information dans ses conférences, tout le monde est hilare...d'autant plus qu'un des "employés" de ce Joseph Nasi s'appellait... Valls. Authentiquement historique.

Votre titre