La personnalité et l'évolution sont décalées!!! Causes, origines, exemples...

Personnellement, ayant été trop mathisé Grand sourireGrand sourireau lycéeGrand sourire, je préfère l’image de la croix, dévoilant du coup son symbolisme d’une façon à la fois simple et moderne.:

- le support vertical pour l’évolution, la partie au dessus de la barre et la partie au dessous ayant chacune un sens différent. 

- les 2 bras formant une ligne horizontale pour la personnalité, la partie gauche ayant un sens différent de la droite.

Nous retrouvons nos 2 pôles opposés et complémentaires chacun polarisés aussi en 2. Quant au régulateur, c'est nous ! Ou plus exactement le point de croisement des 2 barres qu'on peut déplacer en mettant la barre plus ou moins haut quand c'est pas trop. J'y reviendrai.

Mais pourquoi séparer ? la personnalité n’est-elle pas le reflet de l’évolution ? ne peut-on pas les superposer ?

Et non justement, il y a des pourris qui plaisent, et des gens super qui n’ont l’air de rien à première vue.

Rarement depuis 12000 ans la confusion n’a été aussi grande dans ce domaine.

Il y a d’abord la personnalité dont on hérite, elle peut-être plus ou moins avantageuse, voire franchement paumée, effacée..

Et puis il y a ce qu’on en fait, ce qu'on reconstruit ou qu'on détruit, et parfois l’une descend pendant que l’autre monte. 

Prenons 2 exemples opposés mais moyens :

- quelqu’un qui naît avec une personnalité avantageuse et charismatique a bénéficié à la fois d’une bonne hérédité et d'une bonne éducation, et ce n’est pas par hasard: il l’a mérité de par le développement de grandes qualités d’âme dans sa vie précédente. 

- quelqu’un qui naît avec un handicap, ou une personnalité effacée qui n’inspire pas grand monde a récolté les erreurs de ses ancêtres et les matérialise (psychogénéalogie), et ce n’est pas non plus par hasard: ce sont les conséquences d’une vie précédente dans laquelle il s’est laissé vivre en service minimum, et dans laquelle il trempait à l’occasion dans des coups tordus «dans la moyenne».

Et bien souvent en vieillissant, on observe que la barre horizontale monte ou descend sur la verticale:

- La personnalité avantageuse et charismatique en profite pour escroquer son monde, abuser des jeunes filles etc..., donc elle descend, du point de vue du sens de l’évolution.

- La personnalité handicapée remonte la pente, se reconstruit et développe les qualités d’âme qui lui ont fait défaut dans sa vie précédente, et du coup elle évolue.

Des exemples dans la vie courante : je ne citerai personne, mais quelques politiques plus ou moins célèbres vont, avant chaque campagne électorale sur un marché dans leur village ou circonscription pour aller serrer des mains afin de gagner quelques voix grâce à leur charisme et l’effet boule de neige puisque ça passera aux infaux locales. A observer le regard de reconnaissance de certaines personnes dans la foule, il apparaît qu’elles confondent personnalité avec évolution. Si on leur prouvait que leur bon médecin-maire violait de jeunes patientes dans son cabinet en les droguant/terrorisant pour qu’elles ne parlent pas, elles tomberaient de haut. Ou pire, si on prouvait à ces admiratrices que leur bon député-maire voire sénateur-maire ou ministre allait à des partouzes dans lesquelles des enfants étaient violés, torturés et mis à mort, le tout filmé et revendu très cher (snuff movies), ce serait trop pour leur marge de confort cérébral : elles ne croiraient carrément pas la lanceuse d'alerte bien informée, comme pour se protéger d’une information trop affreuse... qui est pourtant le 3ème pilier du pouvoir de certaines sociétés secrètes : la pédocriminalité organisée et institutionnalisée. Le premier pilier étant le verrouillage de la connaissance et le second la finance internationale. Revenons à la confusion entre personnalité et évolution. 

La confusion entre personnalité et évolution est donc sexuée.

Les femmes d’abordCour : elles confondent charisme avec évolutionCour brisé, alors qu'au contraire, le charisme utilisé dans ce but est le meilleur outil individuel pour manipuler les autres ! Il n’y a qu’à voir ces foules de jeunes femmes en adoration devant un gourou, j’en avais rencontré une en 2007 qui avait fait partie 10 ans plus tôt des milliers de jeunes filles ayant couché avec un gourou célèbre à cette époque....il les appelait "ses anges".

Pour les hommes, c’est plutôt la beauté : «si elle est belle et moi amoureux, c’est qu’elle ne peut pas me faire de mal !Cour» Je pense à un très bon copain qui adorait sa femme et s’est fait traîner devant les tribunaux avant d’avoir eu le temps de perdre ses illusions...Cour brisé Pour ma part, je suis resté en bons termes avec mes anciennes, du moins celles non-perdues de vue, mais ça n’a jamais été la guerre.....justement parce que je dis et applique depuis 30 ans «qu’il ne faut pas confondre personnalité avec évolution».

Une petite définition du charisme que beaucoup, surtout des femmes, confondent avec évolution. Un individu charismatique est quelqu’un qui a un corps éthérique plus épais que la moyenne, donc une forte vitalité. Pour peu que son 3ème chakra soit plus ouvert que les autres et il pourra être adulé en racontant des banalités. C’est l’archétype du baratineur qui fait recette.

En dehors des rapports amoureux, la confusion est parfois encore plus grande dans la vie professionnelle ou dans les rapports de voisinage etc... et dans les fiches de police.

Tenez, commençons par ces dernières. Il y a une hiérarchie dans la façon de cataloguer les gens sur les fiches de police ou lors de discussions informelles police/magistrature. En bas de l’échelle les «crapauds» c’est à dire les gens sans personnalité. Ensuite, les «personnages insignifiants», les «zozos»pour Mr et Mme Tout-le-Monde sauf ceux et celles qui ont une profession socialement au dessus du salarié ou chômeur moyens : médecin non-dissident, avocat non-dissident, petit chef d’entreprise politiquement correct.. Là, le terme employé est «personne favorablement connue». Enfin, pour les magistrats, gros patrons et autres personnes faisant partie d’un réseau, société secrète etc.., ce sont les gens «honorablement connus». Et au sommet, les VIP (Very Important Person).

Là encore, il est d’emblée supposé que les VIP sont au-dessus de tout soupçons comme le barreau d’en-dessous, et si non-évolués il y a (bien que la notion d'évolution soit étrangère à ces gens-là), ce sont forcément des «crapauds» ou des «personnages insignifiants» Et bien non, la confusion est totale.

En réalité, une personne évoluée peut appartenir à tous les échelons, et une qui se laisse vivre en service minimum donc qui régresse, à tous les échelons aussi. La personnalité peut donc être très différente de l’évolution.

Et comme pour établir des signes de reconnaissance, des personnes des 3 derniers barreaux de l’échelle peuvent choisir leur N° d’immatriculation de voitures pour ne pas se faire arrêter lors de contrôles de police et se reconnaître entre-eux. Ces "plaques privilégiées" se reconnaissent par 2 zéros, 100, 200, 300 etc...certains francs-maçons peuvent s'amuser en choisissant 333, certains sionistes 666 etc... le choix est libre mais le "laisser-passer" est avant tout les 2 zéros accolés (ou même 3 avec les anciennes plaques, 1000, 2000, 3000 initialement réservées aux employés préfectoraux et étendues ensuite aux gros mafieux, les petits mafieux locaux ou les gens presque honnêtes bien notés par eux devaient se contenter de 2 zéros, 9100, 8200 ou 3300 par exemple avec les anciennes plaques...). Il y a donc une hiérarchie qui a été modifiée avec les nouvelles plaques, pour les gros mafieux, c’est 2 zéros avec en plus les 2 dernières lettres identiques et même parfois les 2 premières quand c’est pas trop loin du bon moment. Alors que les petits mafieux ou les gens bien notés par eux n'auront que les 2 zéros (400, 500, 600..) sans répétitions des lettres. Mot de passe obligatoire au service des cartes grises (il faut repérer la chef de service) pour pouvoir choisir son N°. Quant un mot de passe a filtré à l’extérieur, il est changé. Je peux donc vous en donner un périmé. Vous deviez repérer la chef de service et le dialogue suivant devait se faire sans faute:

«Quel âge avez-vous ?

-Et vous ?

-3ans (ou 6 ans ou encore 9 ans» âges maçonniques, c’est à dire âges désignant le nombre d’années depuis l’entrée dans la loge).

Le sésame ayant ouvert la porte, vous pouviez choisir votre numéro.

Donc d’emblée, le N° avalise la personnalité, mais pas l’évolution, certains des gens bien notés en N°00 sont aussi notés par Dieu en 00.....Grand sourire en évolution puisqu’elles sont des crapules! (vous suivez ma blagounette ?)

En dernier lieu, les élus et autres contre-initiés se reconnaîtraient par leurs numéros 00 ou parfois d'autres numéros dont la symétrie saute aux yeux des gendarmes postés aux ronds-points, - par exemple 888 BB, de loin on dirait que des 8 ou que des B -et le peuple aurait des numéros disparates-. Bien sûr, un peu de discernement ! Un élu peut avoir envie de ne pas se faire repérer, il choisira alors un numéro codé, comme 369 ou 963, ça passe inaperçu mais les francs-maçons en connaissent la symbolique. De même, une voiture en 00 pourra être mise en vente et être rachetée par quelqu’un d’ordinaire qui s’étonnera alors de ne plus jamais se faire arrêter aux contrôles de routine, à moins de griller un stop devant les gendarmes !

Bref, pour en finir avec ces numéros, c’est comme s’il y avait une notation secrète de la population basée sur la personnalité uniquement. La notion d'évolution est incompréhensible pour ces gens-là. Le simple fait que les citoyens soient fichés montre que c'est une fois pour toutes, et il faut une exception (célébrité soudaine par ex.) pour que les ficheurs changent le ton d'une fiche. Toujours la rigidité cérébrale !

Pareil dans la vie professionnelle, les gens sont embauchés d’abord en fonction de leur personnalité, gare à celui qui ne paie pas de mine, c’est parfois la seule apparence physique qui fait office de diagnostic de personnalité. Cependant, un pistonnage maçonnique ou khazar peut annuler l'effet d'une "personnalité insignifiante", surtout si c'est une femme au physique agréable.

Idem encore, quand un nouveau voisin s’installe, «qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a, qui c'est celui la ?" Toujours sur l’apparence qui fait office de diagnostic de personnalité. Si évolution il y a, il faudra le prouver. Inversement, quand la personnalité est charismatique, c’est le laisser-passer même si elle cache un financier pédocriminel. Alors que l'évolution n'a pas de laisser-passer puisque le monde est gouverné au sommet par des contre-initiés sans évolution qui ont imprimé cet égrégore dans tous les rouages.

C’est bien intéressant tout çaCour (enfin j'espère!Cour brisé), mais qu’appelle t-on évolution? quel est le sens de l’évolution ? aux 2..sens du terme ?

Biologiquement, l’être humain est un mammifère, et tant qu’il se laisse vivre en service minimum, il fonctionne en mode animal, c’est à dire prédateur ou victime selon la force qu’il rencontre en face, car c’est la loi du plus fort. (J'en profite pour dire qu'il y donc 2 sortes de victimes : celles qui le sont parce qu'elles ont trouvé plus fort qu'elles mais qui se comportent en prédateurs dès qu'elles trouvent plus faible, et celles, vraies évoluées très rares, qui ne sombrent plus dans la prédation même en en ayant eu l'occasion, sauf éventuellement pour donner une leçon ponctuelle de pédagogie évolutionnaire à un de leurs ex-prédateurs).

Ce qui nous amène au sens :

L’évolution consiste à devenir des êtres qui fonctionnent par échanges d’énergies sans perdant ni gagnant, avec solutions ou toutes les parties trouvent leur compte en cas de désaccord. C’est en fait l’expression universelle de l’amour qui se reconnaît aux peines et aux plaisirs partagés, sans prédation. Inversement, quand il y a un prédateur et une victime, ce n’est plus de l’amour mais de la prédation, même dans les rapports amoureux.

Une société d’être humains évolués, «sortis de l’animal» réalisés et soi-conscients pourrait vivre sans guerres et autres horreurs, même avec 10 milliards d’habitants. Les énergies libres ne seraient plus empêchées d’exister, elles vont en fait avec les énergies intérieures et c’est pour ça qu’elles sont censurées actuellement.

Pour résumer, on pourrait appeler «vie verticale» tout ce qui concerne l’évolution de l'âme individuelle immortelle, et «vie horizontale» tout ce qui concerne la personnalité de cette vie. Le symbole de la croix toujours, à rapprocher de «évolution et perfection», notion que j'avais développée dans mon 1er livre: «quand on évolue trop vite, on s’auto-détruit, et quand on devient parfait à son niveau, on n’évolue plus» Trouver sa bonne vitesse est la clé de l’équilibre.

Cette bonne vitesse est encore symbolisée dans la croix : si vous évoluez trop vite avec risque d'auto-destruction, c'est que la barre horizontale est trop haut. (vous avez placé la barre trop haut !) Si vous vous laissez vivre sans évoluer, la barre horizontale est trop bas, formant une croix aux 4 branches égales ou pire, renversée quand la barre horizontale descend très bas. (la croix renversée qu’on retrouve dans les messes noires des races inférieures mangeuses de bébés et pédocriminelles.) La proportion, "un peu plus haut que le centre mais pas trop" montre la position d'équilibre en conservant une marge d'évolution suffisante pour l’époque actuelle. C'est une application spirituelle du Red Shift,  "décalage vers le rouge" inhérent à l'expansion de l'univers, vue sous un angle complémentaire dans L'essentiel en 1page. Alors qu'une croix symétrique sur tous ses axes, comme tout symbole symétrique d'ailleurs, appartiendrait à un peuple dont l'évolution serait figée...donc condamnée dans un univers en évolution.

Arrivé à ce point dans le symbolisme de la croix, dans le contexte évolutionnaire, il me faut détailler les côtés gauche et droit de la barre horizontale, ainsi que les côtés haut et bas de la barre verticale. Les côtés gauche et droit de la barre horizontale symbolisent les facettes positives et négatives de la personnalité, c’est un Tao ou un damier concentré, si on veut (le noir à gauche, le blanc à droite). Quant au bas et au haut de la barre verticale c’est un peu moins simple. Des grands initiés (pas les contre-initiés de l’Empire) ont écrit que lorsque l’on avançait de 2 pas dans la connaissance, il fallait avancer de 3 pas dans l’élévation du sens moral et spirituel afin qu’il conserve toujours une longueur d’avance. Et bien c’est justement cette longueur d’avance qui est représentée par la partie de la barre verticale qui est au-dessus de la barre horizontale : quand cette dernière monte, elle pousse au-dessus d’elle le petit bout vertical qui monte aussi ; du coup, la hauteur totale d’une croix «pour initié» serait plus haute, avec une partie basse plus grande pour pouvoir quand même conserver une partie haute au-dessus de la barre placée plus haut. Imaginez maintenant un peuple à forte densité d’initiés qui aurait privilégié jusqu’à son maximum le développement de la connaissance, de la personnalité, mais SANS avancer d’autant dans l’évolution et le sens moral qui va avec. Cette absence de sens moral se symboliserait par la disparition de la petite moitié haute de la barre verticale. Donc la croix d’un tel peuple n’aurait plus que 2 branches, la barre horizontale étant posée au sommet sur la barre verticale par défaut puisqu'il manquerait la petite partie au dessus de la barre horizontale.... Ce symbole existait il y a 3000 ans et plus, il correspondait à l’ère du Bélier voire du Taureau. Force est de constater que malgré notre entrée dans l'ère du Verseau, il correspond exactement à l’évolution retardataire des contre-initiés qui mènent le monde avec les 3 piliers de pouvoir dont j’ai parlé plus haut.... ces gens-là ont donc 3000 ans de retard, cela se voit aussi par le symbolisme des variants de la croix. 

En conclusion, cette confusion entre personnalité et évolution prévaut depuis tellement longtemps qu'on est proche du point de rupture. L'affaiblissement du champ géomagnétique (enfin, c'est pas trop tôt !) pourrait en être une des composantes. Je n’en dis pas plus et vous renvoie à ma page Champ géomagnétique 

 

Quand je récolte du miel dans cette ruche, j'offre aux abeilles en échange un abri plus confortable que nature, et plus solide, la preuve, c'est que la fouine a abandonné son projet de creuser la ruche pour se gaver de miel. Il y a donc échange de services et non prédation.
La fouine qui a abîmé ma ruche ne sait ni DONNER ni RECEVOIR, mais seulement PRENDRE, normal, c'est un animal. Problème, des humains considérés comme équilibrés et charismatiques se comportent exactement de la même façon. Le clivage entre personnalité et évolution apparaît donc clairement, le "DONNER" et "RECEVOIR" dépassant les lois de la biologie animale contrairement au "PRENDRE".