NOM contre SANS-NOM = MANIPULATION DE MASSE. C'est une variante du verbe créateur. C'est valable dans tous les domaines, mais sur cette page, voici ce phénomène universel présenté avec l'exemple du climat. .Mais d'abord, voyons comment la manipulation cérébrale se fait rien qu'avec les noms et les mots, sans même aborder le sujet.

-16,5°C à 8hdu matin ce 27 février 2018. RCF ne donne que les maximales qu'il va faire dans la journée, pour que les chiffres soient plus "chauds". France-Musique ne donne que des températures de villes cotières. Chaque media, et même chaque animateur a sa méthode pour appliquer le mot d'ordre: débrouillez-vous pour minimiser le froid. Comme c'est jamais pareil, ça brouille les pistes et vous formate à votre insu.

Ce qui va suivre est extrapolable à tous les sujets, preuve que ça obéit aux lois universelles. Les vérités sont en phase avec les quelques grandes lois qui font fonctionner l'univers, plus de détails sur Egrégore: définition

La 1ère chose que l'on remarque c'est que les gens ordinaires et les climatologues réchauffistes n'ont pas de nom, alors que les opposants en ont un, qu'ils soient du public ou de la profession.

Or, comme "il suffit de nommer une chose pour qu'elle commence à exister" (le verbe créateur, détails sur Egrégore: définition), les opposants sont d'emblée décrits simplement en les nommant. Ce qui dans notre exemple sous entend: "du coup, même pas la peine de les lire, ce sont des ...climato-sceptiques.... et ce mot-verrouillant bloque les cerveaux qui deviennent bêtes pour cause de non-emploi. En effet, l'autre camp n'étant pas nommé, il agit dans l'ombre, car l'attention se reporte donc sur les seuls qui sont nommés. Opération réussie! des gens qui deviennent idiots sont plus facilement manipulables! (Même plus besoin de débat, il suffit d'inquisiter: "ce sont des climato-sceptiques" , clic pavlov, et voilà, ils sont exclus, vous pigez?

Je vais donc rétablir l'équilibre en nomment tout le monde, et pas seulement les opposants. Sinon cela crée une grosse injustice, car on ne peut pas faire l'inverse puisque les climato-menteurs n'ont pas de nom officiel, pas plus que leur public de climato-croyants, tel cet ex-agriculteur pavlovien sans cerveau personnel, bio pourtant mais qui ne fait plus que son jardin perso, reconverti dans la chasse aux climato-réalistes au service de la gestapolice de la pensée. 

Je vais donc rétablir l'équilibre en nommant le public gobeur des mensonges climatiques. Je vais les appeler "climato-croyants", mais honnêtement, ce nom n'est pas de moi, je l'ai vu sur un forum, je ne sais plus où, et j'ai tout de suite tilté "comment n'y avais-je pas pensé plus tôt?" Idem pour les climato-menteurs qui manipulent les climato-croyants. Maintenant que tout le monde a un nom, les comparaisons seront plus égalitaires. Ou bien tous les camps doivent avoir un nom, ou personne; mais NOM contre SANS-NOM = MANIPULATION.

C'est le même schéma qu'il y a 3000 ans quand on disait "Yahvé, celui dont il ne faut pas prononcer le nom" (ce qui le mettait, en tant que Dieu, au dessus de toute critique, toute créature nommée étant critiquable). Donc, ceux qui manipulent avec ça ont 3000ans de retard, ils ont raté une évolution que devrait avoir  l'humanité et qu'elle n'a pas à cause d'eux.

Cette dualité NOM contre SANS-NOM engendre les dogmes.

D'abord mon exemple vécu qui montre à quel point le dogme peut tout bloquer chez quelqu'un : l'intelligence, le discernement, l'intuition et même la politesse et la courtoisie.

J'étais donc inscrit depuis 6 mois à la newsletter du blog d'un jardinier bio habitant près de l'arrêt du bus en Dordogne. Une fois lus les brefs conseils de jardinage, il fallait payer pour en savoir plus ou télécharger ses bouquins payants. Jardinier moi-même depuis 43 ans, je me contentais de lire ses newletters, lorsque j'en reçu une alors qu'il gelait ici depuis le début du mois de février, avec des conseils pour commencer le jardin. Je lui envoyais une petite plaisanterie, alors que la vague de froid de la fin du mois commençais, qui voulait dire que c'était prématuré voire impossible de commencer dehors. Je reçu pour seule réponse, en gros caractères :

« pardon ? Vous remettez en cause le réchauffement climatique ? »

J'avais déclenché la sonnerie qui faisait accourir le chien de Pavlov pour son repas ! Merdalor ! Un mot-clé qui me fit classer comme complotiste au mail suivant, avec refus affirmé de ne vouloir examiner aucun argument, même des arguments de terrain, dans son domaine de compétences, comme les dates de floraison et fructification des arbres fruitiers qui restaient dans la même fourchette depuis 43 ans que j'observe, indiquant que le climat moyen n'avait pas changé malgré les phénomènes extrêmes.

Il me sortit le seul argument-verrouillant des réchauffistes en dehors du CO2 et Cie : "la météo et le climat c'est pas pareil !" Argument qui permet de hisser la théorie réchauffiste au delà de toute critique, puisque : "même s'il fait de + en + froid dans beaucoup de  régions du monde, le climat continue de se réchauffer". Le cloisonnement induit toutes sortes d'erreurs et fanatismes dans ce genre, il accroit le savoir mais fait perdre la connaissance, je ferais un jour une page sur le cloisonnement, l'opposé du rassemblement en reliant les choses, religieux vient de relier, en sens original, pas rituelique ! C'est avec des arguments de ce genre que la technique de Jacob Frank peut être appliquée: faire croire le contraire de la réalité, voir La mafia du climat ou Mise à jourADN santé et d'autres pages encore.

Alors que je me désabonnais de sa newsletter vu le côté hyper dogmatique borné/fermé/énervé/coïncé/bloqué du type, je reçu un mail injurieux immédiatemment suivi d'un blocage de ma boite et de mon adresse IP pour que je ne réponde pas ! Très sympa pour ses fans de son site, mais épouvantable en privé, quel sale type! J'allais chez un voisin pour répondre à son mail et le traiter du petit merdeux goujat qu'il était, même topo, il bloqua tout. Doué en informatique, ah ça oui, trop pour un citoyen honnête, peut-être bon en jardinage aussi, mais avec un cerveau de superchimpanzé dès qu'il s'agit de réfléchir de façon personnelle hors-dogme.

 Ce troll de la pensée unique illustre bien l'état d'esprit du climato-croyant : inoffensif voire même sympa tant que l'on parle de légumes, bondissant comme un ressort agressif dès qu'un mot-clé indiquant qu'il a en face de lui un climato-réaliste est prononcé. (Pour les cerveaux de chienpanzés, climato-réaliste = complotiste, clic, ordinateur vivant sans cerveau personnel)

Que des citadins enfermés toute l'année dans des bureaux chauffés et ne vivant dehors que l'été croient au réchauffement, c'est encore excusable. mais que des jardiniers au vocabulaire de racaille comme celui habitant près de l'arrêt du bus 24, souvent dehors et censés observer la nature y croient aussi, là , cela montre qu'ils n'ont plus du tout de cerveau personnel et que l'égrégore réchauffiste a pris pleinement possession de leur structure cérébrale archaïque: un hiver qui dure depuis la Toussaint avec des températures négatives vers l'équinoxe de printemps n'éveille pas son cerveau rigide, collectif, formaté au point d'être dans le déni de ce qu'il observe pour satisfaire au dogme sectaire des réchauffistes.

Comme dans tous les domaines, le cloisonnement du cerveau empêche d'appliquer à un domaine le savoir appris dans un autre (transdisciplinarité). Dans son cas, il était incapable d'appliquer son savoir-faire acquis en jardinage au domaine du climat et des enjeux des climato-menteurs; par exemple en observant et datant les cycles de végétations des plantes qu'il cultive. Pourquoi ? Parce qu'un résultat allant dans le sens du froid l'aurais mis en dissonance cérébrale, l'obligeant soit à réfléchir, soit à faire inconsciemment allégeance à l'égrégore réchauffiste pour rester dans le déni de ce qu'il observe. Egrégore: définition

Chez tous les psycho-rigides, c'est la seconde solution qui l'emporte, parce que l'égrégore est la solution de facilité pour le cerveau, ça lui évite de réfléchir et surtout, ça supprime le désagrément de la remise en cause qui pourrait découler de la réflexion. La réponse est déjà dans l'inconscient collectif, elle ne demande qu'à se manifester dès que son mot de passe est prononcé : mot-clé, mot-verrouillant ou slogan totalitaire, voir Egrégore: définition

Si après avoir lu ça, vous vous entrainez à parler de climato-croyants contre climato-réalistes, guerre induite par des climato-menteurs voire climafieux, vous serez alors libres de vous faire une opinion en examinant les arguments des uns et des autres. Ce sera possible.

Mais en conservant des NOMS contre des SANS-NOMS, c'est impossible, pour la raison qui sera la conclusion ci-dessous. Il ne reste que les réflexes, comme les animaux des célèbres expériences de Pavlov; a tel point que les commentaires de ces trolls se réduisent à des attaques contres les personnes, car il n'ont aucun argument qui dépasse l'effet d'annonce et résiste à l'examen.

Donc en conclusion, comme les SANS-NOMS sont au niveau de"Yahvé dont il ne fallait pas prononcer le nom", les  NOMMÉS sont d'emblée défavorisés car en dessous (de Dieu). Et comme les NOMS sont souvent menteurs, inverse des réalités, les opposants sont d'emblée discrédités. (par exemple, les complotistes sont en réalité des "anti-complotistes", les vrais complotistes sont ceux qui accusent les esprits observateurs et investigateurs de complotisme! "le mensonge qui passe le mieux est l'exact opposé de la réalité" (Jacob Frank, 1726/1791, théorie reprise 150 ans plus tard par Goebbels et actuellement par... chut! la gestapolice de la pensée dirait que c'est une fausse nouvelle! 

Quand des stands d'exposants sont ouverts en semaine hors vacances scolaires, c'est qu'il fait chaud, sinon il n'y a personne au parking (alt: 1417m) du Mont Gerbier des Joncs (sources de la Loire) Tellement convaincue du réschoffement climaturgique, la foule est venue par un temps encore frais puisque la neige du 13 mai n'a pas toute fondue.

Et pour la 1ère fois sur ce site ouvert en fin 2011, je vais finir par un passage déjà sur une autre page, j'ai habituellement horreur du copié/collé, pratique anti-discernement, mais, pratiquée avec discernement, ça peut exceptionnellement se faire Grand sourire

Manipulation cérébrale: les termes "record depuis 1900" ou 3ème depuis 1900 etc... sont réservés au sens du chaud. Quand ça va dans le sens du froid, ces termes ne sont jamais employés, même quand l'évènement est signalé. Sur le site météo-France par exemple, un article a titré laconiquement "froid tardif", et c'est tout! alors qu'il s'agissait d'un record depuis 1900: je l'ai illustré sur Mon album photo page 4, où pour trouver un Mont Mézenc aussi enneigé autour du 17 mai avec de la neige tombée 4 jours plus tôt, il faut remonter à 1978 ou 1941! C'est donc au pire un "3ème depuis 1900", au mieux un "record absolu depuis 1900", pourquoi? Parce que j'ai observé que jusqu'au début des années 2000, le froid tardif arrivait pour rééquilibrer un hiver qui avait été doux. Depuis, le froid en mai arrive après des hivers qui ont été déjà très neigeux (comme 2009) ou très longs (comme 2013 et 2018 commencé à la Toussaint 2017). On voit donc bien que tout est orienté pour servir la propagande réchauffiste, et cette propagande marche si bien que même si nous revenions à un mini-âge glaciaire comme pendant le règne de Louis 14, il y aurait encore des climato-croyants pour soutenir le réschoffement climaturgique, comme cet agriculteur bio habitant en Dordogne près de l'arrêt du bus, et qui est prêt à litéralement scalper tout hérétique s'opposant à l'égrégore réchauffiste, son fanatisme lui faisant oublier toute éthique et autre sentiments civilisés: courtoisie même dans la controverse, politesse et intelligence qui se confond avec la prédation des animaux en pire, puisque l'animal le fait pour vivre alors que l'humain peut faire plus évolué.

Et je vais finir avec ça: comment reconnait-on quelqu'un qui est sous cet égrégore? (C'est pareil pour les autres sujets) Premier indice, lorsqu'il s'aperçoit que vous mettez en doute le dogme réchauffiste, soit il devient brusquement agressif, soit, si l'environnement social lui interdit d'exprimer son comportement de racaille, il se raidit. Second indice: en se raidissant, son regard se fige et ses yeux donnent l'impression de s'agrandir (la pupille se rétrécit, augmentant la surface de l'iris, c'était à une époque un indice de possession indiquant que la personne était "hors d'elle", ce qui permettait à l'égrégore de prendre possession d'elle). 3ème indice: dès que vous observez le second, ce n'est plus la peine de parler, mieux vaut prendre congé ou changer brusquement de sujet (et là, vous observerez au contraire un relâchement, et un retour des yeux à la normale). Donc cette inaccessibilité à l'écoute et à la communication indique une personne complètement possédée par l'égrégore Egrégore: définition, et c'est valable pour plusieurs sujets dont, ici, le climat. C'est ce qui fait la différence entre la personne ouverte, neuroplastique, prête à examiner de nouveaux résultats et thèses, et Les climato-croyants, rigides dès l'adolescence, formatés par les études elles-mêmes étudiées pour formater.