La véranda bioclimatique pour diviser par 2 la consommation de bois sur l'année. Mise à jour 15 aoüt 2016: la construction est terminée!!

Voilà la première neige qui ne fond pas car il gèle en permanence jour et nuit.
Difficile de travailler dans ces conditions, la véranda bioclimatique ne sera donc pas finie cette année.

 

 

Déja, la véranda existante pouvait chauffer la partie nouvelle de la maison à condition de penser à ouvrir les portes intérieures dès que la température de la véranda devenait supérieure à celle de la maison, et à les fermer dès qu'elle devenait inférieure.

J'ai décidé d'étendre ce système à toute la maison en le perfectionnant et en faisant d'une pierre 2 coups: améliorer en même temps le solaire thermique sans le modifier.

En effet, les capteurs solaires thermiques existants depuis 2005 vont servir de toiture à la future véranda que j'ai commencé à construire autour. Du coup, ils seront chauffés non seulement par en dessus par le soleil direct, mais aussi par en dessous par le soleil indirect qui aura chauffé la véranda.

Très étroite (1m de large à 1,80m du sol) l'inclinaison est calculée pour chauffer un maximum pour Noël, pour la période du solstice d'hiver. Et pour que ça ne devienne pas un four qui réchauffe trop la maison quand il n'y en a plus besoin, les 2 grands Vélux à gauche seront grands ouverts pour laisser la chaleur s'échapper par le haut. Le tout nécessitera des mises au point quand ce sera fini.

Ce sera donc une autre histoire, pour 2016!

Et pour finir 2015, comme il a fait doux en décembre, la neige de novembre a fondu et j'ai pu en construire encore un peu, voilà la dernière photo de l'année avant la reprise des travaux après l'hiver.

Cette température douce sous la grisaille (qu'on voit sur la dernière photo) sur une bande de 150Km près des côtes alors qu'il fait beau sur le reste du pays a d'ailleurs une raison: l'atmosphère asséchée par le baryum des chemtrails attire la vapeur d'eau qui s'évapore de la méditérannée et dans une moindre mesure de l'Atlantique, plus de détails sur ma page chemtrails: inédits  et sa sous-page Bugs climatiques.

Même inclinaison que les 4 panneaux du dessus.

Les vitres ont la même inclinaison que les 4 panneaux photovoltaiques qui permettent d'équilibrer la production des jours les plus courts en étant à l'ombre du toit le reste de l'année.Bientôt 1 an que le régulateur MPPT est installé, le jour du nouveau bilan du système photovoltaïque est pour bientot.

Voilà enfin le printemps après la neige du 1er Mai et ça avance!

La dalle en béton est prête à recevoir la porte coulissante, et il y a une marche pour descendre au niveau de la porte d'entrée.

C'est fini!!! L'hiver prochain va servir de test et de mise au point, mais déjà à vu de nez, je devrais pouvoir me dispenser de feu tant qu'il y aura du soleil. Réponse au printemps suivant!

Et voilà le travail! une véranda bioclimatique à 2 fonctions: 1) chauffer la partie de la maison qui est derrière, voir photo suivante. 2) améliorer le rendement des capteurs solaires thermiques installés depuis 2005 qui se retrouvent du coup à servir de toiture pour une grosse moitié droite, et comme ça, il chaufferont aussi un peu par en dessous au lieu d'y perdre un peu de la chaleur du soleil venant du dessus.

Evidemment, tout est prévu pour que ça ne chauffe pas trop en périodes de fortes chaleurs pendant lesquelles la maison serait déjà assez chaude. Donc, il y a 2 grands Vélux à stores que l'on voit en toiture à gauche dans le prolongement des capteurs solaires thermiques. Ces 2 Vélux qui m'ont été donnés ont d'ailleurs été le point de départ de la construction....on peut dire que c'est l'occasion qui a fait le larron. Et en plus de ces fenêtres de toit grandes ouvertes, c'est possible de laisser aussi les portes coulissantes ouvertes juste dessous. Mais ce n'est pas tout, voir photo suivante.

Les 4 tuyaux diamètre 100 par lesquels l'air chaud va rentrer directement au 1er étage.

Au sommet de la véranda à l'intérieur, juste sous les capteurs solaires thermiques, voilà les 4 tuyaux par lesquels l'air chaud va traverser le mur et rentrer directement au 1er étage.

Voilà pour chauffer le 1er étage. Pour le rez de chaussée, il faudra laisser la porte intérieure d'entrée ouverte, et c'est mieux que ça ne chauffe pas sans contrôle en mon absence car le piano 1/2 queue qui s'y trouve n'aime pas les brusques variations de températures. Aucun automatisme pas cher ne pourrait ajuster l'ouverture de la porte en fonction du piano.. Pour le 1er étage, je n'ai pas trouvé de système à clapet fermant les 4 tuyaux la nuit et les ouvrant quand le soleil est là, ce sera donc du manuel en attendant mieux. Si vous avez une idée faites-m'en part sur ma page de contact!